Recherche

You Will Die Over There

Mois

janvier 2016

Etat d’urgence : rien à cacher, rien à craindre …

Comme je vous l’écrivais en décembre dernier, la prorogation de l’état d’urgence semble de plus en plus inéluctable. Avant de continuer ce billet, il me semble indispensable d’inscrire le bilan de ces premières semaines d’état d’urgence, publié jeudi dernier et basé sur les chiffres fournis par les ministères de la Justice et de l’Intérieur :

En chiffres

Selon les sources des ministères de la justice et de l’intérieur, depuis l’instauration de l’état d’urgence, 3099 perquisitions administratives ont eu lieu. Par ailleurs, 542 procédures judiciaires ont été ouvertes. Et 382 assignations à résidence ont été décidées.

De manière plus anecdotique, trois fermetures provisoires des salles de spectacles, débits de boissons et lieux de réunion ont été déclarées. De plus, un couvre-feu a été ordonné, sans oublier que trois zones de protection de sécurité ont été annoncées. En tout, le bilan s’élève à 366 personnes interpellées, 316 gardées à vues et 500 armes découvertes. Ce schéma donne un aperçu de ces chiffres à la date du 7 janvier 2016.

[…]

Un régime contesté

En janvier, selon les Décodeurs du Monde, la plupart des infractions n’ont aucun rapport avec le terrorisme. Sur les 464 infractions répertoriées, seules 25 infractions sont en liens avec le terrorisme et 4 concernent les procédures antiterroristes.

Les 21 infractions restantes concernent le délit d’apologie du terrorisme, inscrit depuis novembre 2014 dans le Code pénal. Les procédures s’appuient alors sur les tracts, les documents divers, ou encore sur des posts sur Facebook ou sur des sites de rencontres, découverts lors des fouilles physiques et informatiques.

Devant le tribunal administratif, 63 assignations à résidence, deux interdictions de manifester, deux restrictions de la liberté de culte, deux interdictions de vente, une fermeture de restaurants et deux perquisitions administratives ont été contestées. Sur ces recours, 49 recours ont été rejetés, 23 procédures ont en revanche été annulées ou suspendues.

Selon France inter, six mesures d’assignation à résidence ont été annulées totalement ou partiellement. Un cas reste emblématique, celui de militants écologistes qui ont fait l’objet d’une telle procédure.

Source L’Express

Comme vous pouvez le constater, le bilan est médiocre puisqu’une très grande partie des infractions n’a tout simplement aucun rapport avec des faits de terrorisme, motivation unique de la mise en place de l’état d’urgence. Aucune remise en cause du dispositif mis en place ou existant n’a d’ailleurs été faite Lire la suite

« L’irrationalité rationnelle » du château de carte.

Cela fait un moment que je n’ai rien publié – vacances obligent – et il m’a été difficile ces dernières semaines de reprendre le clavier. J’espère que vous m’en excuserez chères lectrices et chers lecteurs, mais j’ai eu besoin de reprendre mon souffle.

Le visionnage des primaires américaines – qui ont été d’un niveau affligeant – m’inquiètent. Je vous propose d’ailleurs un résumé pour la primaire républicaine que je trouve excellent : il y aborde les thèmes, le niveau des interventions et ce à quoi nous devons nous attendre. Bref, un must see (désolé pour les non anglophones, c’est en anglais mais vous pouvez afficher les sous titres dans la vidéo) : GOP primary Rap battle ou encore cette magnifique introduction (à voir si vous voulez rire, vraiment j’insiste) de Donald Trump à l’un de ces « rallies »…

p7dk1

Je ne suis pas sûr si je suis en train de regarder le débat du GOP ou un spectacle comique

L’article que je vous propose aujourd’hui est en lien avec cette vidéo et le dernier article que j’avais écrit en 2015. En effet, j’avais conclu l’année précédente avec une chronique sur le vote et l’abstention mais je n’étais pas allé aussi loin que je l’aurais voulu.

Pour démarrer cette année 2016, et afin de laisser les nouvelles pantalonnades prendre un peu d’ampleur, je voudrais terminer ce que j’avais commencé en abordant les deux derniers points que je n’avais pas intégré à mon dernier article car je les trouvais trop abstraits et complexes, rendant le texte difficile à comprendre :

  • voter, au sens économique, n’a pas de sens dans une démocratie représentative.
  • « l’irrationalité rationnelle »des électeurs.

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑